Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le K
  • Le K
  • : Lire, contester, animaux
  • Contact

Texte Libre

Recherche

7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 17:36
Repost 0
Published by Mia
commenter cet article
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 11:43

L'Europe réduit l'utilisation des principes actifs dans les médecines dites alternatives et les compléments alimentaires. Ainsi, nous n'aurions pas d'autre choix que celui de l'aspirine en cas d'état grippal, de la cortisone sur une maladie de peau bégnine... Bref, pas le choix de notre médecine et de notre bien être.

Voici des liens sur ce sujet et une pétition à signer.

http://demainmaintenant.ning.com/events/codex-alimentarius?rsvpConfirm=1

http://www.consumersforhealthchoice.com/index.php?option=com_content&task=view&id=268&Itemid=225


  Comme il faut organiser une résistance, je commence par la rue fétide, répulsif des insectes, vipères, chats et chiens. Arbuste toxique dont les principes actifs peuvent provoquer des irritations de peau, son ingestion un gonflement de la langue, l'intoxication peut être encore plus sérieuse.

Repost 0
Published by Mia
commenter cet article
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 12:00
Pour répondre à Anupthra, j'ai découvert le papogay quand je vivais près de Rieux-Volvestre (31). J'ai copié un article depuis internet que vous trouverez plus bas. Ce qui m'a étonnée, c'est qu'on retrouve cette pratique à Ambierle, nord Forez (42), sous le nom de Papegay ! Après quelques recherches, j'ai trouvé des papogay ou papegay dans plusieurs villes : Nimes, Carcassonne, Annecy, Dunkerque....

La pratique du tir à l'arc est fort ancienne à Rieux. On en retrouve les traces dans deux cahiers de parchernin. L'un date de 1585 et appartenait à la Compagnie des Chevaliers de l'Arbalète (réservée aux Gentilhomrnes et aux principaux bourgeois de la ville), l'autre de 1589 conserve les statuts de la Société du Jeu de l'Arc (réservée aux paysans et aux artisans).

De ces deux compagnies, persiste de nos jours la Société du Tir au Papogay.

Son but est de maintenir la noble tradition du tir à l'arc (sur un oiseau de bois et de fer juché sur un mât de 45 m de haut, cet oiseau s'appelant Papogay (perroquet en langue d'oc).

horizontal rule

Histoire: à l'origine, un entraînement guerrier

Les victoires des anglais et d'Edouard III sur Philippe VI en 1346 démontraient la supériorité de l'Arc et de l'Arbalète. Instruit par ces sanglantes défaites, Charles V (dans ses ordonnances de 1369) enjoignit à ses sujets d'imiter leurs ennemis en s'exerçant au tir à ces deux armes.

Mais bientôt d'autres armes aparurent grâce à l'usage de la poudre, et aux xve et xvie siècles, rares furent les villes qui mirent encore en pratique les ordonnances de Charles V.

Le jeu est resté cependant à l'honneur au Nord et au Sud de la France. Les joueurs prirent pour cible un oiseau de carton, puis de bois, placé au bout d'une perche, qu'ils appelèrent Papogay

 





http://images.google.com/imgres?imgurl=http://www.nimausensis.com/Nimes/Papegai06.jpg&imgrefurl=http://www.nimausensis.com/Nimes/Papegai..htm&usg=__AYPNUweGlhLzQKUVjAnAKzEX7Fw=&h=400&w=800&sz=80&hl=fr&start=4&um=1&tbnid=X1V24h3NOhEPaM:&tbnh=72&tbnw=143&prev=/images%3Fq%3Dpapegay%26hl%3Dfr%26lr%3D%26um%3D1 

Repost 0
Published by Mia
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 09:39

Visite du village d'Allègre sous la bise. Askatu, homme du sud-ouest, grelottait.

Repost 0
Published by Mia
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 09:35

Repost 0
Published by Mia
commenter cet article
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 21:03
Repost 0
Published by Mia
commenter cet article
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 21:08
Repost 0
Published by Mia
commenter cet article
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 20:46
Dagobert, dans son role de clown, a trouvé un nouveau jeu. On tend le hamac entre deux arbres, on s'y glisse lentement et on s'y laisse bercer par Mr Dagobert.
Repost 0
Published by Mia
commenter cet article
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 19:29
Askatu m'a ramené un oisillon tombé du nid et tout mouillé par la pluie. J'ai téléphoné au centre de secours des oiseaux proche de Lyon et, après avoir adressé des photos de l'oiseau, une jeune dame nous a demandé de le lui apporter. Nous l'avons fait boire à la paille, mais il est parti sans manger pour une heure et demi de route, placé entre des bouillottes d'eau chaude, dans un linge. Le pauvre avait faim et ouvrait grand le bec. En tout, nous avons mis 2 heures à cause d'une déviation. Nous ne sommes qu'à 80/100 km, mais les routes sont sinueuses et étroites. C'est un petit merle et je vais appeler dimanche prochain pour avoir des nouvelles. Il sera éduqué comme un oiseau sauvage et relaché.


Le lendemain, j'ai subi les foudres de mes collègues qui ne supportent pas qu'une écolo fasse 200 bornes pour un oiseau, mais dont le souvenir des aller-retour dans la grande ville, pour s'engouffrer dans un "Pimckie" identique à celui de chez eux, s'est effacé. Je suis d'accord, ce n'est pas raisonnable et on devrait ouvrir plus de centres de secours pour animaux sauvages. En revanche, pour "Pimckie", c'est inutile, on peut même en fermer quelques uns.
Repost 0
Published by Mia
commenter cet article